Corse : les deux villas d'un ami de Macron évitent la destruction

11 Juillet, 2017, 16:38 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Corse : les deux villas d'un ami de Macron évitent la destruction

C'est un endroit totalement vierge, en plein espace remarquable, qui a une des plus fortes protections.

Mystérieusement, Pierre Ferraci a écopé d'une importante amende d'un million d'euros pour ces constructions illégales. D'où son assignation par deux associations de défense de l'environnement, U Levante et ABCDE, qui plaidaient le dossier en appel à Bastia.

"Le 8 février 2016, en première instance, la chambre correctionnelle du TGI d'Ajaccio avait déclaré la SCI Tour de Sponsaglia, représentée par Pierre Ferracci, coupable d'avoir, entre 2010 et 2013, construit deux villas non autorisées par un permis de construire et l'avait condamné à un million d'euros d'amende, mais pas à la démolition des bâtiments", rappelle U Levante dans un communiqué.

Les deux villas appartiennent à l'homme d'affaires Pierre Ferracci, membre d'une famille implantée depuis longtemps dans la région, président de la société de conseils Alfa et du Paris Football Club.

"Bien que l'amende soit très élevée, cette décision est raisonnable et équilibrée" a indiqué l'avocat de Pierre Ferracci dans des propos rapportés par Le Monde. Mercredi, la cour d'appel de Bastia a rendu une décision similaire. Sophie Ferracci, épouse de Marc Ferracci, a été chef de cabinet du candidat Macron et dirige aujourd'hui celui de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. "Nous envisageons un pourvoi en cassation, car, selon nous, le préjudice que constitue l'atteinte à l'environnement doit être intégralement réparé, ce que seules la démolition et la remise en état permettent", explique quant à lui Benoist Busson, l'avocat d'ULevante, une association de protection de l'environnement.

Recommande: