Olivier Lapidus nouveau directeur artistique de Lanvin

12 Juillet, 2017, 02:22 | Auteur: Christian Jacquard
  • Le créateur français Olivier Lapidus devient le nouveau directeur artistique de la maison Lanvin après le départ de Bouchra Jarrar

Diplômé de la chambre syndicale de la couture parisienne, Olivier Lapidus a été pendant onze ans directeur artistique de la maison Lapidus, jusqu'à l'arrêt de l'activité haute couture en 2000. Après le départ anticipé de Bouchrar Jarrar le 7 juillet 2017, la griffe de luxe a souhaité s'associer à un homme d'innovation, le créateur français Olivier Lapidus.

Son crédo? La mode alliée à la technologie.

Le couturier qui est déjà à la tête de sa propre maison reprend le flambeau pour ranimer la flamme de la maison Lanvin et se dit ravi de ce nouveau challenge. Sa nomination chez Lanvin tranche avec l'élégance discrète du style de Bouchra Jarrar et la féminité ultraglamour des collections d'Alber Elbaz, débarqué en 2015 et toujours en procès avec la marque et son actionnaire principale, Shaw-Lan Wang.

Lanvin est plongée dans les déboires depuis deux ans, depuis que Shaw-Lan Wang a brutalement renvoyé Alber Elbaz, son créateur de longue date, très apprécié et acclamé par la critique.

À 59 ans, il sera à la tête de la direction artistique des collections femme: "C'est un immense honneur de rejoindre la maison Lanvin et je remercie chaleureusement Madame Wang pour la confiance qu'elle m'accorde". Son parcours l'a ensuite emmené en Chine, où il a notamment habillé l'aviation civile.

Olivier Lapidus prônait dès les années 1990 un mariage entre haute couture, artisanat et laboratoires de recherche industrielle, concevait robes à panneaux solaires, en fibres de fruits ou en poussière de pierres précieuses. La créatrice franco-marocaine partira avant la fin de la présentation de la collection printemps-été 2018, lors de la Fashion Week de Paris en octobre prochain. S'il a déposé une série de brevets et fait figure de pionnier dans ce domaine, ses créations n'ont pas toujours été bien reçues à l'époque par la presse. "Je suis content d'être en phase avec mon temps et pas trop en avance pour une fois!", a-t-il déclaré récemment.

Prendre la direction artistique de la légendaire maison Lanvin n'est pas un mince défi.

Au fil des années depuis 2012, les ventes n'ont pas cessé de baisser, et la maison désormais propriété de Shaw-Lan Wang n'a plus le choix de faire face à ces chiffres en perte de vitesse. Une décision toute aussi radicale que symbolique.

Recommande: