Maryam Mirzakhani, première femme à recevoir la médaille Fields, est décédée

16 Juillet, 2017, 04:39 | Auteur: Christian Jacquard
  • L'Iranienne Maryam Mirzakhani, première femme à recevoir la médaille Fields, est morte

Le président iranien, Hassan Rohani, a déploré "sa triste disparition", selon le site en anglais de la télévision iranienne Press TV. Sa passion pour la géométrie des formes inhabituelles (de la dynamique et de la géométrie des surfaces dites de Riemann) lui a fait découvrir de nouvelles façons de calculer les volumes d'objets avec des surfaces hyperboliques, comme une selle de cheval.

En 2014, l'Iranienne était la première femme de l'histoire à remporter la prestigieuse médaille Fields, l'équivalent du prix Nobel pour les mathématiques.

"Une lumière s'est éteinte aujourd'hui". Firouz Michael Naderi, scientifique américo-iranien passé par la Nasa, a réagi à la mort à 40 ans dans un hôpital américain de Maryam Mirzakhani. "Un génie? Oui, mais aussi une fille, une mère et une épouse", a-t-il poursuivi sur Twitter, postant une photo en noir et blanc de Maryam Mirzakhani, coupe courte et regard clair fixé vers l'objectif.

Née en Iran en 1977, Maryam Mirzakhani rêvait, enfant, d'être écrivain mais la fièvre des chiffres et des équations la prend au collège, pour ne plus la quitter.

À l'adolescence, elle s'est fait remarquer en remportant les olympiades internationales des mathématiques deux années de suite, en 1994 et 1995, obtenant même un score parfait à la seconde édition. Il a fait ses études supérieures en Iran, avant de les poursuivre à Harvard au Etats-Unis. "La plupart des mathématiciens ne produiront jamais quelque chose d'aussi bon (.) Et elle l'a fait dès sa thèse", avait salué à l'époque un professeur de mathématiques de l'université de Chicago, Benson Farb, cité par le Stanford News. Avant de passer à Princeton, puis à Stanford, où elle enseignait.

"C'est un grand honneur et je serai heureuse si cela encourage de jeunes femmes scientifiques et mathématiciennes", avait alors déclaré la lauréate. "Je suis convaincue que de nombreuses autres femmes recevront ce type de récompense dans les prochaines années".

Une véritable prouesse puisque, cette médaille décernée tous les quatre ans aux meilleurs mathématiciens, a été décernée pour la première fois à une femme.

Recommande: