Mike Pence dément vouloir être candidat à la Maison-Blanche en 2020

07 Août, 2017, 15:28 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Pence dément vouloir être candidat en 2020

Le New York Times met en lumière les efforts de plusieurs Républicains qui envisagent de se lancer en 2020, qualifiant le tout de "campagne clandestine". Il ajoute ensuite que "les allégations contenues dans cet article sont catégoriquement fausses".

Considérant la destitution de Donald Trump comme acquise, la parlementaire Maxine Waters voit plus loin et compte se charger après lui de Mike Pence.

Le New York Times a simplement répliqué avoir confiance en l'exactitude de l'article.

Même à Washington, ce genre de manœuvres politiques est plutôt inhabituel alors que le président Trump n'est qu'au septième mois de son premier mandat.

"Le vice-président se prépare pour 2020 pour être réélu comme vice-président", a également déclaré Kellyane Conway, une proche conseillère de Donald Trump, sur ABC. Ces meetings auraient pour but de se préparer à la course pour la Maison-Blanche en 2020.

Mais ces allégations interviennent au moment où Washington bruisse de rumeurs et de doutes sur l'avenir de la présidence Trump, minée par les enquêtes sur l'affaire russe, les rivalités internes à la Maison Blanche et le comportement peu conventionnel, voire incontrôlable, du président américain. Et il n'est pas le seul apparemment puisque le gouverneur de l'Ohio John Kasich, le sénateur de l'Arkansas Tom Cotton, ou encore l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley font pareil.

L'article révèle que certains élus républicains ne cachent pas qu'ils préféraient voir Mike Pence porter la candidature du parti. Ce qui est "absolument vrai", a-t-elle dit, est "que le vice-président se prépare pour 2020 pour être réélu comme vice-président".

Recommande: