L'épidémie qui a dévasté l'usine de Clarebout peut-être identifiée — Belgique

08 Août, 2017, 14:13 | Auteur: Djeferson Maurice
  • 85 employés d'une usine de patates ont été hospitalisés à cause d'une mystérieuse épidémie. AFP illustration

Il apparaît aujourd'hui que ces travailleurs pourraient avoir succombé à la fièvre de Pontiac. Tous concernaient des salariés de l'entreprise belge Clarebout Potatoes spécialisée dans la transformation de pommes de terre pour des produits surgelés. Cette forme bénigne de la légionellose provoque les symptômes constatés chez les salariés malades - courbatures, fièvre élevée, maux de tête -, sans provoquer d'infections pulmonaires.

Les recherches progressent et nos confrères de ladepeche.fr rapportent en ce jour de nouveaux éléments sur cette affaire. "Les analyses d'urine et de sang n'ont pas pointé de raison claire", annonce l'Agence flamande de santé, avant d'ajouter que les tests pour des maladies infectieuses se sont révélés négatifs.

Dans l'usine, des échantillons d'eau et d'air ont été prélevés pour déterminer si la maladie est due à la présence de légionelles dans l'eau ou de poussières toxiques, dans l'air. Pour être fixés, les salariés souffrant devront effectuer une nouvelle prise de sang dans quatre semaines. Enfin, Marc Lewyllie, bourgmestre de Heuvelland intégrant entre autres la commune de Neuve-Église, estime pour sa part que les pesticides utilisés dans la culture de pommes de terre pourraient être la cause de l'épidémie.

Recommande: