Accusée d'avoir copié un accessoire, elle risque l'interdiction de vente — Nintendo Switch

11 Août, 2017, 19:03 | Auteur: Christian Jacquard
  • La Nintendo Switch devant les tribunaux

La console Switch de Nintendo se distingue par son design qui permet d'en faire à la fois une console de salon et une console portable grâce à ses manettes détachables.

La Nintendo Switch est la cible d'une plainte de l'accessoiriste Gamevice, qui accuse la firme nippone d'avoir copié ses Joy-Con d'une autre produit. Pour l'instant, Gamevice ne veut pas communiquer sur cette affaire mais demande une compensation financière et l'interdiction de vente de la Switch. Sorti en 2007, le Wikipad est en fait une tablette sous android que l'on peut encaster dans une manette. Acclamée par son design, et en top des ventes, la console hybride ne fait pas l'unanimité chez certains concurrents qui l'estiment trop proche de leurs modèles... À ses yeux, la Nintendo Switch correspond pleinement à cette description et, a priori, on peut difficilement lui donner tort même si les produits de Gamevice ne sont fait que d'un seul bloc.

Comme l'explique Engadget, Gamevice a eu de grandes perspectives pour le Wikipad quand il a commencé à promouvoir la tablette en 2012. Avec la Wikipad, Gamevice espérait révolutionner l'industrie du jeu vidéo avec une tablette permettant le streaming de jeux vidéos et un affichage en 3D.

Et Big N se voit désormais poursuivi pour violation du brevet n°9,126,119 déposé par Gamevice, qui décrit la présence d'une combinaison de controllers détachables sur un support disposant d'une structure assurant l'unification.

Recommande: