Euthanasie : le pape menace trois religieux belges d'exclusion

11 Août, 2017, 20:47 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Belgique : le Vatican ordonne aux établissements des Frères de la Charité de ne pas pratiquer l'euthanasie

Le conseil d'administration de la branche belge des Frères de la Charité qui a approuvé le texte sur l'euthanasie comprend, outre trois Frères, des personnalités au profil démocrate-chrétien telles l'ancien président du conseil européen Herman Van Rompuy, l'ancienne sénatrice CD&V Bea Cantillon et Marcia De Wachter, directrice de la Banque nationale.

L'information est remontée jusqu'au Vatican: trois religieux sont désormais menacés d'être exclus de l'Eglise.

C'est René Stockman, le supérieur général de la congrégation (les Frères de la Charité), qui a prévenu le saint siège, se désolant que l'idée de l'euthanasie ait fait son chemin dans l'esprit des frères concernés.

Les trois religieux sur la sellette sont membres du conseil d'administration, essentiellement composé de laïques, qui supervise les 15 hôpitaux.

Le Pape avertiLe supérieur général René Stockman a tenté en vain de convaincre les trois frères de changer leur position, puis a saisi la conférence épiscopale de la Belgique, qui a rappelé sa ferme opposition à l'euthanasie. "J'ai été obligé de donner l'information au Vatican, qui était déjà au courant", a-t-il précisé. Les établissements fonctionnent grâce à des subventions de l'Etat belge, mais sont bien la propriété des Frères de la Charité.

Alors que des religieux belges responsables de quinze établissements psychiatriques ont décidé en mai d'autoriser l'euthanasie dans leurs murs, le Vatican a annoncé le 5 août par voie de communiqué qu'il leur donnait un mois pour se conformer au "Magistère de l'Eglise Catholique sur la prohibition de l'euthanasie ". La congrégation, qui chapeaute aussi des écoles et des centres pour handicapés, soigne 5.000 personnes avec l'aide de 13.000 collaborateurs laïcs.

Recommande: