France: des œufs contaminés "sur le marché" depuis avril

11 Août, 2017, 23:05 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Des millions d'œufs ont été contaminés au fipronil

Le 20 juillet, les autorités belges ont informé l'Union européenne de la présence de fipronil, un insecticide interdit sur les produits destinés à la consommation, dans des lots d'œufs, en raison de l'utilisation d'un produit frauduleux, le DEGA16, aux Pays-Bas et en Belgique. La Belgique accuse les Pays-Bas de ne pas avoir prévenu ses voisins dès les premiers soupçons.

La Belgique, également concernée, révèle de son côté que son agence sanitaire a mené une enquête, en toute discrétion, après avoir été alertée début juin par un exploitant. La Commission européenne va donc convoquer une réunion sur la crise des oeufs.

La Suède, le Royaume-Uni, l'Autriche, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, le Danemark et la Suisse ont pour leur part reçu des lots issus des fermes concernées.

Certains commencent à mesurer les pertes économiques induites par la fermeture de sites d'élevage avicole ou de transformation des oeufs: l'organisation agricole néerlandaise les estime à " au moins 150 millions d'euros " et en Belgique, où 50 exploitations sont toujours fermées, le gouvernement a promis des mesures de soutien, rapporte notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota. En grande quantité, il est considéré comme " modérément toxique " pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), présentant notamment un danger pour les reins, le foie et la thyroïde. Il est donc " très peu probable que ces œufs posent un risque pour la santé publique puisque de nombreux œufs contaminés ont été mélangés avec d'autres ne provenant pas d'élevages affectés, de sorte que les résidus de fipronil sont fortement dilués ".

" Nous ne faisons pas face à un scandale sanitaire, mais à une fraude", a assuré Stéphane Travert, en soulignant que " des entreprises ont été trompées par leurs fournisseurs ".

Dans le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants de la société ChickFriend, soupçonnée d'avoir "appliqué le produit dans les élevages avicoles", ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, où la justice a aussi dans son collimateur "le commerçant" qui a distribué du fipronil dans le pays.

"Le dirigeant de Poultry-Vision a été " entendu " en juillet, puis " relâché sous strictes conditions ", précise le parquet, qui " prend les faits très au sérieux, vu leur gravité, leur ampleur, leur caractère organisé et leur contexte international ".

"Quand un pays comme les Pays-Bas, un des plus gros exportateurs d'œufs au monde, ne transmet pas ce genre d'information, ça pose vraiment problème", a déclaré le ministre de l'Agriculture belge, Denis Ducarme.

Recommande: