Attaque contre des militaires: le suspect pas encore " audible "

12 Août, 2017, 01:25 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Attaque contre des militaires en France: qui est l'algérien principal suspect

Avec 7 000 militaires mobilisés en permanence sur tout le territoire français depuis janvier 2015, l'opération Sentinelle fait désormais partie de la vie quotidienne des Français.

Concernant les tentatives d'assassinat de Levallois-Perret pour lesquelles le parquet a saisi les services antiterroristes, les investigations se poursuivaient pour comprendre les motivations de l'agresseur. Les ministres de l'Intérieur et de la Défense ont rapidement rendu des visites fortement médiatisées aux soldats hospitalisés.

L'individu, identifié comme Hammou B., a été arrêté, ce mercredi après-midi, sur l'autoroute en direction de Calais à bord de la BMW recherchée.

Une autre question soulevée par un témoin, qui reste toujours sans réponse, est pourquoi les soldats n'ont pas tiré. Les assignations à résidence, les interdictions de manifester, la fermeture de lieux publics et de réunion, les interdictions de circuler, les gardes à vue à la chaîne, les perquisitions de jour et de nuit, l'espionnage à grande échelle de la population ne sécurisent pas les Français.

Quelles sont les raisons de douter de la pertinence du dispositif?

De son côté, la sénatrice Nathalie Goulet interrogé par Le Parisien estime que cette opération a " un pouvoir rassurant sur la population, dans un climat d'immense inquiétude après les attaques terroristes... Ces derniers les protègent, car ils jouent un rôle clé dans la politique impérialiste au Moyen Orient.

©BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ - En Belgique aussi, les militaires patrouillent dans les rues depuis les attentats français et belges. Enfin, sur Twitter, Emmanuel Macron a félicité les " forces de l'ordre qui ont appréhendé l'auteur de l'attaque ".

Pour lui, l'installation d'un Etat policier est une priorité. Le député LREM des Côtes d'Armor, Hervé Berville, a repris la ligne présidentielle sur RMC, jeudi: "Il faut refonder le dispositif Sentinelle pour plus d'efficacité, pour qu'il soit peut-être plus dynamique ".

Interrogée sur le projet de loi antiterroriste, destiné à inscrire dans le droit commun certaines mesures du régime de l'état d'urgence, Clémentine Autain a assuré que son groupe y " sera fortement opposé ". L'homme interpellé est "à ce stade" considéré comme le suspect "principal" de l'attaque de Levallois-Perret, a déclaré le Premier ministre, Edouard Philippe.

Recommande: