Fipronil : l'Anses confirme l'absence de risque pour la santé humaine

12 Août, 2017, 19:18 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Deux entreprises d'emballage sont touchées dans le Nord et la Somme

Le ministère de l'Agriculture a annoncé ce vendredi que près de 250 000 œufs de consommation contaminés au Fipronil ont été "mis sur le marché" en France entre avril et juillet. Ce type d'effet n'a néanmoins pas été observé dans les cas d'ingestion directe accidentelle de produit à base de fipronil recueillis par les centres antipoison français dans le cadre de la toxicovigilance.

À ce jour, selon le décompte de la Commission de Bruxelles, dix-sept pays ont reçu des lots d'œufs contaminés (en provenance des Pays-Bas et de Belgique). Elle rappelle tout d'abord que la toxicité du fipronil est plutôt modérée et que les effets observés chez l'homme sont généralement bénins. "L'exposition répétée au fipronil n'a pas non plus montré d'effets préoccupants, seulement des signes locaux bénins", précise l'Anses.

L'institution a également évalué la quantité maximale d'œufs, contaminé à des concentrations considérées comme élevées (1,2 mg/kg d'œuf), pouvant être consommée en une seule fois sans s'exposer à un risque aigu. Des œufs aujourd'hui déjà consommés.

La liste des sociétés ayant importés des produits contaminés au fipronil s'allonge. Toutefois, l'Agence a investigué cette hypothèse. Des analyses ont en effet été réalisées au niveau européen sur des muscles de poules pondeuses traitées et permettent d'apporter des éléments. Désormais quand l'Etat dit que " le risque d'effets sanitaires apparait très faible", on est tenté de lui demander si cette affirmation est aussi fiable que la première dans ce dossier. Distribués chez Leader Price, l'enseigne a immédiatement procédé au retrait de ces œufs même si "les niveaux de contamination effectifs ne présentent pas de risque pour les consommateurs", rassure l'Anses.

Si des mesures du niveau de contamination par le fipronil devaient être réalisées dans des produits alimentaires préparés susceptibles de contenir des œufs ou des ovoproduits contaminés, il sera nécessaire de tenir compte du facteur de dilution des œufs ou ovoproduits dans ces produits alimentaires pour comparer ces résultats à la LMR. Cependant, il ne peut pas être utilisé sur des animaux destinés à la chaîne alimentaire, comme la volaille.

Recommande: