Hulot prend ses distances avec sa fondation et Ushuaïa

12 Août, 2017, 09:32 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot à Paris le 2 août 2017

Son entrée au gouvernement en tant que ministre de la Transition écologique et solidaire a cependant changé la donne, obligeant Nicolas Hulot, vendredi 11 août, à annoncer par décret qu'il allait se tenir à l'écart des activités de la fondation qui porte son nom et de la marque Ushuaïa. Le ministre de la Transition écologique " ne connaît pas des actes de toute nature relatifs: 1. à la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme; 2.au développement, à la fabrication et à la commercialisation de produits cosmétiques", indique le décret du Premier ministre paru au Journal officiel. Après le succès de l'émission de télévision qu'il animait, Ushuaïa Nature, Nicolas Hulot avait décidé de créer en 1990 une fondation à son nom, pour sensibiliser la population à l'environnement. Le 5 juillet dernier, Le Canard Enchaîné avait en effet révélé les noms des mécènes de sa fondation.

En s'extirpant des activités de sa fondation et de la marque Ushuaïa, Nicolas Hulot veut surtout mettre un terme à tous les soupçons de conflits d'intérêts qui pesaient sur lui. Tous auraient versé des sommes allant de 460.000 euros à 300.000 euros.

Le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a mis en ligne ce vendredi les déclarations d'intérêts des ministres.

Depuis sa nomination au gouvernement, Nicolas Hulot avait été rattrapé par les bénéfices rapportés par la marque. Pour autant, le ministre touchait jusqu'à présent des royalties via sa société Eole Conseil.

Plus de 50.000 euros mensuels. A quoi Nicolas Hulot se voyait rajouter 160.000 euros de droits d'auteurs pour ses livres et la vente de produits d'Ushuaïa.

Recommande: