Pour Trump, interdire les transgenres "rend service" à l'armée — Etats-Unis

12 Août, 2017, 05:33 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Les personnes transgenres peuvent être membres de l’armée américaine depuis juin 2016 mais le président Trump a annoncé son intention de mettre fin à cette politique

Il ne regrette rien.

Cinq femmes transgenres employées par l'armée américaine ont lancé des poursuites contre le président Donald Trump et le Pentagone à la suite de la récente annonce par le milliardaire républicain que les personnes transgenres ne pourraient plus travailler dans l'armée.

Le chef de la Maison Blanche, qui s'exprimait depuis son golf de Bedminster dans le New Jersey, a assuré que la question des soldats transgenres était délicate. Dans cette vidéo, la chanteuse de 41 ans déclare visage dégagé et cheveux attachés en chignon: "À nos amies de la communauté transgenre, on vous aime, on vous soutient, on reste à vos côtés et on ne vous abandonnera pas".

"Vous savez, c'est un sujet très compliqué pour l'armée". Il a aussi ajouté que: "C'est un sujet très perturbant pour l'armée. Je pense que je rends un grand service à l'armée", a-t-il dit.

Donald Trump s'est certes expliqué sur une des raisons qui le poussait à interdire les personnes transgenres de servir l'armée. D'après les estimations, de 1.320 à 15.000 personnes transgenres servent dans l'armée américaine sur 1,3 million de militaires en service actif. "Après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des Etats-Unis n'acceptera pas ou ne permettra pas aux personnes transgenres de servir dans aucune capacité dans l'armée américaine", avait-il tweeté, mettant en avant "le fardeau des coûts médicaux énormes" et "les perturbations" entraînées par les personnes transgenres dans l'armée.

Pour rappel, l'administration Obama a pris la décision l'année dernière d'autoriser l'armée à recruter des transgenres à partir du 1er juillet 2017 dernier.

En réaction aux annonces du président, au cours de cette semaine, cinq soldats transgenres ont d'ores-et-déjà déposé plainte non seulement contre Donald Trump mais aussi contre le Pentagone.

Recommande: