Londres appelle la Corée du Nord à résoudre la

13 Août, 2017, 04:05 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • La Corée du Nord menace de frapper l'île américaine de Guam

Le président chinois Xi Jinping en a directement fait part à Donald Trump dans un entretien téléphonique samedi.

L'armée nord-coréenne, citée par l'agence de presse officielle KCNA, a fait état jeudi d'un projet consistant à lancer quatre missiles qui survoleraient le territoire japonais avant d'aller s'abattre en mer "à 30 ou 40 kilomètres de Guam".

En réponse, le Japon a commencé aujourd'hui à déployer son système de défense antimissile Patriot.

Les tensions autour du programme balistique et nucléaire nord-coréen sont encore montées d'un cran lorsque le président américain Donald Trump a promis mardi "le feu" et la "colère" à Pyongyang. Donald Trump a balayé ces propos d'un revers de manche, estimant qu'elle parlait seulement pour son pays: "Peut-être qu'elle parle de l'Allemagne".

Concrètement, la Corée du Nord assure qu'elle prévoit de tirer simultanément ses quatre missiles.

Pékin prône une résolution "négociée", renvoyant dos à dos Washington et Pyongyang. Selon lui, les relations sino-américaines sont sur une bonne dynamique et peuvent même encore s'améliorer. Dans un discours télévisé jeudi, il a tenu à rassurer les habitants: "Je veux rassurer la population de Guam sur le fait qu'actuellement, aucune menace ne pèse sur notre île", a-t-il dit. Le Chine a ainsi proposé à plusieurs reprises un double "moratoire": l'arrêt simultané des essais nucléaires et balistiques nord-coréens et des manoeuvres militaires conjointes de Washington et Séoul. 'Nous appelons fermement la Corée du Nord à prendre au sérieux les avertissements répétés de la communauté internationale, à se plier aux résolutions de l'ONU et à s'abstenir d'autres provocations', a dit son porte-parole Yoshihide Suga.

"Pour Masao Okonogi, professeur émérite spécialiste de la Corée du Nord à l'université de Keio, au Japon, l'annonce ressemble plus à un avertissement qu'à une menace". "Il y a des plans militaires pour à peu près toutes les crises du globe (.) Ces plans sont continuellement mis à jour et présentent des options au président".

Le texte "impose une interdiction dans des pans entiers des exportations" nord-coréennes, a fait valoir un diplomate sous couvert d'anonymat.

" Nous allons faire nos plans et attendre les ordres de commandant général (Kim Jong-Un) " indique l'armée nord-coréenne dans un communiqué.

Derrière les rhétoriques outrancières des deux camps, coutumières à Pyongyang, plus inhabituelles à Washington - Donald Trump semble s'être inspiré de la déclaration de Harry Truman du 6 août 1945, quelques heures après l'utilisation de la bombe atomique à Hiroshima - et pour le moins déplacées, c'est toute la politique nord-coréenne de Washington qui montre ses limites.

Le site 38 North, qui fait autorité sur la Corée du Nord, affirme en outre que des images par satellite suggèrent que la Corée du Nord pourrait préparer de nouveaux tests de missiles balistiques sous-marins.

Recommande: