Des œufs contaminés dans le Pas-de-Calais

14 Août, 2017, 03:50 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Du fipronil dans des lots d'oeufs livrés dans le Maine-et Loire en juillet 2017

Ce vendredi 11 août 2017, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a révélé les résultats des recherches de l'Anses.

Couramment utilisé dans les produits vétérinaires contre les poux, les tiques et les acariens des animaux de compagnie, le fipronil est un insecticide n'est pas autorisé dans le traitement des animaux destinés à la consommation.

Le commissaire européen a convoqué une réunion des ministres et des représentants des agences de sécurité alimentaires dans tous les pays de l'UE impliqués, "dès que l'ensemble des faits sera à notre disposition"... a priori le 26 septembre. "Le risque pour la santé humaine est très faible au vu du taux de fipronil présent dans les œufs contaminés mais aussi au vu des habitudes alimentaires françaises". Tandis que le gouvernement reconnaît parallèlement que près de 250 000 œufs contaminés ont été mis sur le marché et donc probablement consommés entre avril et juillet.

Concernant le suivi de ces ufs, pour l'instant, cinq établissements de fabrication d'ovoproduits et deux centres d'emballage d'ufs (Nord et Somme) ont reçu des ufs de consommation contaminés, deux établissements (Moselle et Vendée) des ovoproduits contaminés. Et nous avons un deuxième lot en provenance des Pays-Bas qui a pour code 0NL43651-01.

Comme les concentrations retrouvées dans les ufs distribués en France sont toujours en cours d'analyse, l'Anses s'est basée sur le taux le plus élevé mesuré dans les pays également touchés (1,2 mg/kg d'uf), "afin d'être le plus protecteur possible".

- Les analyses menées dans l'élevage du Pas-de-Calais, dont l'éleveur avait spontanément déclaré l'utilisation de DEGA16 par son intégrateur, s'avèrent positives mais aucun œuf issu de cet élevage n'a été mis sur le marché.

Recommande: