Agression de policiers à Aulnay-sous-Bois: une 3e interpellation

21 Août, 2017, 20:17 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Aulnay-sous-Bois : des policiers agressés, des armes dérobées

"Six mois après l'" affaire Théo L.", du nom de ce jeune homme victime d'un viol présumé par des policiers, la tension reste vive entre policiers et habitants d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Les armes n'avaient toujours pas été retrouvées samedi. Deux interpellations ont eu lieu après l'agression jeudi de policiers dans la ville.

Jeudi soir, vers 18 heures, une équipe de trois policiers s'arrête en voiture à hauteur d'un homme qu'ils souhaitent contrôler dans le quartier de la Rose des Vents, dans la cité des 3000.

Un jeune homme a été interpellé après l'agression de policiers à Aulnay-sous-Bois, dans la cité des 3 000, où avait éclaté l'"affaire Théo". Il aurait asséné "un coup de poing" au visage de l'un des fonctionnaires de police.

Deux des trois agents sont alors partis à la poursuite de l'individu en fuite, laissant le troisième agent, une femme, surveiller le véhicule. Cette policière a alors été prise à partie. Il s'agit d'un LBD40 qui, comme le flash-ball, tire des balles en mousse ou en caoutchouc, et d'un pistolet à impulsion électrique de type Taser.

"L'individu a tiré à une reprise avec le LBD40 contre le véhicule de police que la fonctionnaire avait pu regagner", a poursuivi la source proche de l'affaire. Un jeune homme de 18 ans a été interpellé dans le cadre de cette enquête, au lendemain des faits. L'autre, interpellé vendredi, s'est vu délivrer une "convocation en justice" à l'issue de sa garde à vue, a indiqué une source proche de l'affaire, précisant qu'il serait jugé pour "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique". Alors que l'enquête se poursuit, les deux hommes comparaîtront bientôt devant la justice.

Recommande: