Elon Musk met l'Onu en garde contre les "robots-tueurs"

21 Août, 2017, 19:36 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le robot militaire Samsung

" En tant qu'entreprises mettant au point les technologies dans l'intelligence artificielle et la robotique qui peuvent être détournées pour développer des armes autonomes, nous nous sentons particulièrement responsables pour tirer le signal d'alarme".

Le but? Interdire dès maintenant la recherche sur les armes autonomes, afin de prévenir l'avènement d'une nouvelle ère meurtrière.

" Nous n'avons pas beaucoup de temps pour agir". Les armes autonomes létales menacent de constituer la troisième révolution dans la guerre. Une fois développées, elles autoriseront des conflits armés à une échelle plus grande que jamais, et à des rythmes plus rapides que l'homme ne peut le comprendre.

Elon Musk met régulièrement en garde contre les dangers de l'intelligence artificielle. Une fois ouverte cette boîte de Pandore, elle sera difficile à refermer. En effet, la réunion du groupe d'experts gouvernementaux sur les systèmes d'armement autonomes létaux qui devait se tenir ce 21 août 2017 - à l'initiative de la Convention des Nations Unies sur l'interdiction ou la limitation de l'emploi de certaines armes classiques - a été reportée au mois de novembre (en raison du trop faible nombre d'états ayant payé leurs cotisations aux Nations Unies). Comme le rappelle Quartz, il a donné des millions de dollars pour financer des recherches dans ce sens, notamment via la création de la fondation du Future of Life Institute.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Recommande: