La comédienne Anny Duperey lance un "cri d'alarme" — Levothyrox

06 Septembre, 2017, 16:19 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Martin demande aux médecins de ne pas switcher vers le Lévothyrox en gouttes By Fabienne Rigal

Comme de très nombreux patients qui accusent ce nouveau produit d'engendrer divers effets secondaires, la comédienne a vu sa vie tourner au cauchemar. Mais le soir, je m'écroule. Il n'est plus question pour moi d'aller au théâtre ou au cinéma: j'en suis physiquement incapable.

"J'ai commencé à avoir des malaises très inquiétants, une fatigue intense mais une incapacité à dormir, des vertiges, des crampes aux cuisses qui me tétanisent dans mon lit, des désordres intestinaux handicapant socialement". Vendredi, sont donc prévus un rassemblement devant l'Assemblée nationale à 11 heures puis une conférence de presse, à 11h30 au bureau du parlement européen à Paris, pour exiger le retour à l'ancienne formule.

La comédienne Annie Duperey qui souffre d'hypthyroïdie -une défaillance de la thyroïde- se traite justement avec du Levothyrox. Depuis, la pétition contre le changement de formule du Levothyrox a été signée par plus de 170.000 personnes et le numéro vert mis en place pour répondre aux questions des patients a enregistré plus de 154.000 appels.

Les déclarations d'effets indésirables liés au Levothyrox n'en finissent plus de tomber. 765 cas ont pour l'instant été transmis aux centres régionaux de pharmacovigilance.

À cause des problème entraînés par cette nouvelle composition, les patients se sont rabattus sur un substitut du traitement, sous forme de gouttes, à l'origine destiné aux enfants et aux personnes avec des problèmes de déglutition. Le changement de formule ne concerne pas le principe actif (la lévothyroxine, une hormone de substitution) mais porte sur des substances, appelées "excipients", qui lui sont associées, comme par exemple le lactose qui a été remplacé par le mannitol. Il a reconnu toutefois au "Monde " "un défaut d'information aux patients, nous en sommes conscients et ne nions pas leurs difficultés ". Le laboratoire Merck, lui, s'est défendu, estimant à moins de 1 % le nombre de plaintes d'utilisateurs, soit autant qu'avec l'ancienne formule.

Recommande: