Ouragan Irma : l'aéroport de Saint-Martin dévasté

07 Septembre, 2017, 13:52 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Irma: Saint-Barthélemy et Saint Martin en alerte violette

Partout, écoles et administrations avaient été fermées, les populations littorales en partie évacuées, mais environ 7 000 personnes avaient refusé de se mettre "à l'abri" selon la ministre française des Outre-Mer, Annick Girardin, partie en Guadeloupe, avec des "renforts humains et matériels". Le septième mort recensé pour l'instant sous les rafales d'Irma a été enregistré sur Barbuda, qui est "totalement dévastée", selon Gaston Browne, le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda.

Selon les correspondants de l'AFP à Saint-Martin et Saint-Barth, confinés chez eux, des rafales de vents secouent les deux îles depuis 2H00 du matin, accompagnées de pluies diluviennes et d'éclairs.

"La situation à Saint-Martin et Saint-Barthélémy est dramatique, il n'y a plus d'eau potable, d'électricité, les bâtiments publics sont inutilisables, les maisons sont détruites, on estime peut-être à 60%, 70% les habitations détruites à Saint-Martin", a indiqué le préfet de la Guadeloupe.

À Saint-Barthélemy, la centrale EDF est hors service, ce qyu a entraîné une coupure électrique totale. "Par rapport à Hugo, on saura plus tard".

L'ouragan dévastateur Irma "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", qui s'est abattu sur les îles franco-néerlandaises mercredi, fait des ravages sur les îles françaises Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

L'oeil du cyclone, d'environ 50 km de diamètre, est resté environ 1h30 sur l'île française de Saint-Barthélemy avant de toucher l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, où les dégâts sont "énormes", selon le ministre néerlandais de l'Intérieur Ronald Plasterk.

Selon Météo-France, le cyclone "est en train de se diriger vers les îles Vierges britanniques".

"On aurait dit qu'il y avait des fantômes chez moi", a témoigné Blanca Santiago, employée dans un hôtel de la capitale San Juan. L'ouragan, selon les prévisions du NHC, devrait toucher samedi le sud de la Floride. L'état d'alerte a été déclaré à Cuba.

En revanche, en Haïti, toujours pas remis de l'ouragan Matthew d'octobre dernier, la population était à peine prévenue de la possible arrivée d'Irma. "Aucune autorité n'est venue nous dire quoi que ce soit", enrageait Josué Rosse.

"Plus de 168 forces supplémentaires, c'est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d'Ile-de-France, 18 personnels de la Croix-Rouge, 20 médicaux", arriveront avec la ministre en Guadeloupe, où la vigilance cyclone a été levée, et serviront de "hub logistique", a-t-on également précisé. Il est plus puissant qu'Harvey, qui a récemment frappé le Texas et la Louisiane, y faisant au moins 42 morts. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Recommande: