Castaner charge Mélenchon après la polémique sur les "fainéants"

10 Septembre, 2017, 16:25 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Emmanuel Macron

"Le président de la République a parlé de ceux qui n'ont pas eu le courage de faire les réformes nécessaires", a déclaré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner lors du "Grand-Rendez-Vous" CNews/Europe1/Les Echos du 10 septembre, interrogé sur les propos polémiques tenus du chef de l'Etat du 8 septembre à Athènes.

Assurant qu'il n'était pas question des hommes politiques mais de "la posture de la fainéantise" qui est de "ne pas avoir le courage politique de faire", M. Castaner a estimé que "les Français sont favorables à une transformation profonde de notre pays".

En déplacement à Athènes, Emmanuel Macron a déclaré vendredi: "je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes", ce qui a déclenché de vives réactions, notamment de la part du chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, mais aussi du côté des syndicats. "Il ne se réforme pas (.) parce qu'on se cabre, on résiste, on contourne". " "Je qualifie les postures politiques, celles qui ont fait que depuis trente ans on se satisfait de ne rien faire en espérant l'élection présidentielle suivante", a poursuivi l'ancien socialiste rallié à LREM".

Affichant sa détermination à poursuivre sa politique face aux opposants, Emmanuel Macron s'en est pris à ceux qui, dans son esprit, seraient donc des empêcheurs de réformer en rond. Pour cet ex-ministre, "ce n'est pas bien et pas correct et surtout très insultant pour beaucoup de Français, ce n'est pas tellement digne d'un président de la République ".

Recommande: