Les habitants du Biot en ont marre des cloches des vaches

10 Septembre, 2017, 08:38 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Sonnailles traditionnelles de différentes tailles  Shutterstock

"Je pense notamment à la RD 32 qui se trouve juste sous la station et qui fait bien plus de bruit", a réagi le maire, contacté par France 3. À part un habitant, tous les autres signataires y possèdent des résidences secondaires. Néanmoins, le bruit constant des cloches en face, tout au long de la journée et même la nuit est insupportable.

Une douzaine de propriétaires de chalets dans la commune du Biot (Haute-Savoie) ont envoyé une pétition au maire pour se plaindre du bruit d'un troupeau de vaches, qui pâture l'été en face de chez eux.

De leur côté, les agriculteurs locaux se disent étonnés par cette démarche. "Il y a beaucoup de champs plus haut où les vaches pourraient brouter". Elles servent certes à faire du reblochon, mais surtout à débroussailler les alpages d'une manière plus écologique et. plus économique. Henri-Victor Tournier, maire du Biot, petite commune des Hautes-Alpes, est hors de lui.

Dans ce village situé à une trentaine de kilomètres du lac Léman, les vaches pâturent paisiblement auprès des habitations.

"Si la pétition venait uniquement de résidents à l'année, je pourrai comprendre; mais là ce n'est pas le cas", affirme le maire.

S'il n'est pas question pour lui de remettre en cause la présence des bovins, une proposition devrait être faite à l'alpagiste qui en est le propriétaire, "de mettre des sonnettes plus petites aux vaches". Il y a une dizaine d'années, les vaches ont disparu et cela nous coûtait entre 5 et 8 000 € pour débroussailler à la machine. Ces alpages font partie de l'association foncière pastorale. Il y a quand même pire que d'entendre les cloches des vaches.

Recommande: