Plus de 5,6 millions de personnes appelées à évacuer la Floride — Irma

10 Septembre, 2017, 13:23 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Tempête Irma : Saint-Martin et Saint-Barthélemy, privées d'eau, mettent en lumière le manque de résilience face au

L'ouragan Irma est le premier ouragan de catégorie 5 à frapper les Etats-Unis depuis 1993, et il s'agirait du plus grand ouragan jamais formé au-dessus de l'océan Atlantique. Je demande à tous ceux qui se trouvent sur son passage d'être vigilant et de suivre les recommandations des membres du gouvernement et des autorités. Il prévoit des marées supérieures de 8 mètres à la normale et "un danger d'inondations mortelles" durant les 36 prochaines heures.

Le président américain Donald Trump a exprimé jeudi sa "vive inquiétude" quant aux dégâts qu'il pourrait provoquer.

Le passage de l'ouragan Irma a laissé démunis leurs habitants, en les privant de vivre, d'eau, et souvent de toit: à Saint-Martin, on estime que 95% des constructions de l'île ont été détruites.

Certains refusaient pourtant de partir, comme Scott Abraham, un agent immobilier qui compte rester avec sa femme et ses deux enfants dans son appartement, au 5e étage d'un immeuble donnant sur la plage.

"Les deux îles placées en alerte maximale ont été épargnées par José, d'après des journalistes de l'Agence France Presse présents sur place". La protection civile a comptabilisé au moins deux premiers blessés. Les humanitaires arrivés sur place craignent les découvertes des jours à venir, dans les décombres.

A Saint-Martin (environ 80.000 habitants), où plus de 60% des maisons sont inhabitables, tout a "été soufflé" comme "par une bombe atomique", a témoigné sur la chaîne Franceinfo une habitante, Dany Magen-Verge. Plus de 60% des maisons sont désormais inhabitables.

Dans l'île française voisine de Saint-Barthélemy, très prisée de la jet-set, les dégâts sont également considérables.

Le coût des dommages provoqués par l'ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d'euros, a annoncé samedi la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles.

Saint-Barthélémy et Saint-Martin doivent maintenant affronter de nombreux problèmes immédiats dans un paysage de ruines: manque d'eau, de nourriture, pas d'électricité. Au total, 600 gendarmes, pompiers, sauveteurs, médecins et experts ont atteint Saint-Martin et la ministre a annoncé qu'ils seraient 900 d'ici à ce vendredi soir.

Ailleurs dans les Caraïbes, les 1.600 habitants de l'île de Barbuda, dévastée par Irma en milieu de semaine et également sur la route de José, ont été évacués vers Antigua.

L'île britannique d'Anguilla a été elle aussi entièrement rasée.

Une liste de l'ensemble des bâtiments dans lesquels pourront se réfugier les habitants de Saint-Martin sera diffusée très prochainement.

"J'espère que (l'ouragan) arrivera par le sud et y restera, sinon la tempête sera plus intense", dit David Wallack, 67 ans, le patron de la boîte de nuit Mango's.

Irma a généré des vents à 295 km/h pendant plus de 33 heures, battant le record du super typhon Haiyan, qui en 2013 aux Philippines avait produit les mêmes vents pendant 24 heures.

Dans l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, "nous sommes encore en train d'enlever les débris" laissés par Irma qui risquent de se muer en "projectiles pouvant blesser ou tuer" avec les nouveaux vents forts, a déclaré au journal NRC le commandant de la marine néerlandaise, Peter Jan de Vin, jugeant "illusoire" que Saint-Martin puisse être correctement préparé à l'arrivée de José. Quant à Katia, de catégorie 2, il se trouvait jeudi de l'autre c^té du Golfe du Mexique et devrait atteindre l'Etat mexicain de Veracruz ce vendredi soir.

Recommande: