Seine St. Denis: une famille juive violemment agressée à son domicile

10 Septembre, 2017, 21:09 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Image d'illustration

Trois agresseurs ont fait irruption par effraction dans le pavillon de la famille, ont coupé le courant et ont séquestré d'abord le fils puis la mère qui s'est fait battre.

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme dénonce et condamne avec la plus grande énergie la nouvelle agression manifestement antisémite commise dans la nuit du 7 au 8/9/17;au préjudice d'une famille juive de Livry Gargan (93) agressée à son domicile, menacée de mort, insultée, violemment battue et dépouillée par 3 individus décrits de couleur, et probablement d'origine africaine.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a également publié un communiqué, dans lequel il condamne une "agression très violente et antisémite" et réclame "une vigilance renforcée" et "des sanctions exemplaires et dissuasives", rappelant "le meurtre atroce de Sarah Halimi".

"Tout sera mis en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette odieuse agression", a-t-il ajouté, apportant son "profond soutien à la famille et aux responsables des institutions juives de France".

Le parquet de Bobigny a confié vendredi à la sûreté territoriale du département une enquête pour séquestration, vol et extorsion en réunion avec violences et en raison de la religion des victimes, a-t-il indiqué à l'AFP. Ne trouvant pas ce qu'ils désiraient ( la famille Pinto venait de rentrer de vacances), ils ont menacé puis molesté Roger et sa famille, les invectivant avec les propos suivant: "tu es juif tu as de l'argent".

Les agresseurs auraient déclaré: " VOUS ETES JUIFS VOUS AVEZ DE L'ARGENT ON PREND L' ARGENT AUX JUIFS POUR LE DONNER AUX PAUVRES ". "(.) Vous êtes juifs donc vous avez de l'argent", selon leur avocat. Ils se sont enfuis avec leur butin - argent, bijoux et cartes de crédit - laissant leurs victimes ligotées, jusqu'à ce que madame Pinto puisse atteindre un téléphone et alerter un service d'urgence. Pour le Président du Crif, Francis Kalifat, "cet acte odieux est bien la preuve si besoin en est, que les juifs de France sont particulièrement menacés dans la rue et depuis quelque temps au sein même de leur domicile ce qui est encore plus inquiétant".

Le 4 avril 2017, cette juive orthodoxe de 65 ans a été défenestrée par son voisin, qui l'a torturée avant de la tuer en criant "Allahou Akhbar".

Recommande: