Emmanuel Macron se rendra à Saint-Martin mardi — Ouragan Irma

11 Septembre, 2017, 23:50 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Devant les magasins de bricolage des files pour du matériel qui protégerait les maisons

L'ouragan Irma a fait au moins dix morts et sept disparus dans la partie française de Saint-Martin et quatre dans la partie néerlandaise.

À Saint-Barthélemy, les habitants devront attendre que l'émetteur de l'île soit réparé pour en profiter.

Près de 2000 membres des forces de l'ordre doivent être déployés ce lundi pour renforcer les opérations de maintien de l'ordre et aider la population.

Les habitants de l'île de Saint-Martin expriment leur colère face à l'inaction du gouvernement français suite à la catastrophe naturelle qui a dévasté l'île. Il ira également à la rencontre des victimes de l'ouragan Irma. Il y a eu 11 interpellations jusqu'alors, selon la place Beauvau. A Saint-Barthélemy, aucun véritable pillage n'a été rapporté aux autorités.

Avant le soulagement de voir l'ouragan José s'éloigner, la tension était parfois palpable à Saint-Martin.

Jean-Luc Mélenchon, président de La France insoumise, a jugé cette enquête nécessaire pour " faire le bilan de toute cette affaire ". Le député Les Républicains (droite) Eric Ciotti a fustigé dimanche les "défaillances de l'État".

Face aux critiques, le gouvernement s'est défendu.

Le ministre Colomb a ajouté que la France avait mis en place " l'un des ponts aériens les plus importants " des 30 ou 40 dernières années pour faire face aux besoins des sinistrés.

"Le temps n'est pas aux polémiques".

"Jamais je ne laisserai dire que les services de l'État, que les services de la collectivité territoriale n'auraient pas été à la hauteur", a martelé Mme Girardin.

"Nous avions 1100 personnes sur place avant l'arrivée du cyclone José".

Un premier coût des dommages a été évalué samedi à 1,2 milliard d'euros par la Caisse centrale de réassurance.

Recommande: