La Chine envisage l'arrêt des voitures à essence

11 Septembre, 2017, 13:03 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Quelque 28 millions de véhicules ont été vendus l’an dernier en Chine. Jason Lee  Reuters

Le ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information (MIIT) a "entamé des recherches" sur le sujet et "va établir un calendrier en lien avec les administrations concernées", a assuré ce week-end le vice-ministre de l'Industrie Xin Guobin. Mais c'est apparemment mal connaître les gens de l'empire du milieu qui veulent de profonds changements dans l'environnement de l'industrie automobile en Chine. Sur ce total, les voitures propres représentent 1,7 %.

La Chine a annoncé préparer "un calendrier" vers "une interdiction" de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles: un pari titanesque pour le premier marché automobile mondial, qui s'apprête déjà à imposer aux constructeurs des quotas de véhicules propres. 28 millions de véhicules ont été vendu l'an dernier, représentant un bond de 13% par rapport à l'année précédente. Les voitures "propres " gagneront plus de crédits. Un règlement est en cours d'élaboration: d'ici 2018, les constructeurs devront accumuler 8% de crédits "verts " sur leurs ventes, selon un système qui attribue des points pour chaque véhicule vendu. Si aucune date de cessation de vente n'a été fixée, Liu Zhijia, le directeur adjoint de Chery Automobile Co. - le plus gros exportateur de voitures du pays - a confié au journal américain que la mise en œuvre d'une telle mesure pour un marché aussi énorme que celui de la Chine "pourrait avoir lieu après 2040 ".

Recommande: