Les billets gratuits des proches de cheminots, bientôt supprimés — SNCF

11 Septembre, 2017, 15:20 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Grève: la SNCF veut augmenter le nombre de salariés soumis à la déclaration d'intention

Cela fait 80 ans que les cheminots de la SNCF bénéficient d'un système leur permettant d'avoir des billets de train gratuits ou à tarifs préférentiels pour eux-mêmes mais aussi pour leurs familles. 150.000 employés, ainsi que leur famille et les retraités de l'entreprise en bénéficient actuellement.

En 2010, la Cour des comptes avait déjà rendu un avis allant dans ce sens. Soit environ 1 million de personnes. "Contrairement à ce que publie ce matin un quotidien national, nous ne prévoyons aucune modification des bénéficiaires actuels et des facilités de circulations délivrées aux cheminots et à leurs ayants droits".

Cependant, l'entreprise précise que "la question de la digitalisation et de la dématérialisation des pièces nécessaires" reste "inscrite à l'ordre du jour des discussions avec les organisations syndicales".

D'après Le Parisien la SNCF souhaiterait limiter les personnes pouvant profiter de ce système au noyau familial, c'est-à-dire le cheminot, son conjoint, ses enfants, mais aussi, pour tenir compte de l'évolution des familles et de l'augmentation des familles recomposées, ses beaux-enfants.

L'instance estime que ces billets proposés à moindre coût à l'entourage des cheminots sont responsables d'un manque à gagner estimé à entre 50 et plus de 100 millions d'euros par an. Dans le détail, si les cheminots (y compris les retraités), les conjoints et les enfants garderaient cet avantage, il n'y aurait plus de politique préférentielle pour les parents, les grands-parents et les beaux-parents. Un chiffre que le groupe dément, estimant que l'on tournerait plutôt autour des 21 millions d'euros.

Dans sa note, l'entreprise aurait expliqué désirer "se mettre en conformité avec les exigences émises par l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale". Avec en ligne de mire la possibilité de fiscaliser comme "avantage en nature" ces billets gratuits ou à tarifs réduits.

Recommande: