Macron partira lundi soir pour Saint-Martin — Irma

11 Septembre, 2017, 09:21 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le motard a été surpris par une rivière en crue

La ministre française des Outre-mer Annick Girardin a même rapporté "des pillages réalisés juste devant (s) es yeux" lors d'une mission de reconnaissance à Saint-Martin jeudi. L'île, dont une partie est néerlandaise et l'autre française, a été ravagée par l'ouragan Irma le 6 septembre. Des photos de l'AFP montrent également plusieurs personnes en train de dévaliser un petit commerce à Quartier-d'Orléans, sur l'île de Saint-Martin. Côté néerlandais, un témoin, cité par le quotidien Algemeen Dagblad, a évoqué "des gens armés de revolvers et de machettes dans la rue".

Avec l'arrivée sur l'île de renforts policiers et militaires, "le niveau de sécurité s'est amélioré mais reste fragile", a-t-il ajouté. Le coût des dommages provoqués par l'ouragan à Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d'euros par la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles.

"La plus grande urgence c'est la question de la santé, de l'arrivée de l'eau et de nos capacités alimentaires qui vont arriver". Au total, près de 400 gendarmes vont être à pied d'œuvre dans les prochaines heures.

L'ouragan Irma continue de se déplacer dans les Caraïbes et frappera bientôt Cuba, puis la Floride. Un chaos qui profite aux pilleurs.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé que des militaires étaient envoyés à l'île de Saint-Martin pour rétablir l'ordre alors que de nombreux pillages sont signalés. "C'est inadmissible et donc la justice sera extrêmement rigoureuse", a-t-elle ajouté sur la radio RTL.

De Telegraaf s'alarme des scènes de pillage qui se multiplient sur l'île.

"Les maisons sont éventrées, l'aérodrome est hors d'usage, les poteaux électriques et téléphoniques sont par terre".

Recommande: