Nicola Sirkis juge "ignoble de rouvrir le Bataclan"

11 Septembre, 2017, 17:40 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Musique: Indochine un nouvel album hors limitesPlus

D'ailleurs, le leader d'Indochine ne comprend même pas qu'on ait rouvert la salle. Ce 13 album baptisé "13", sort vendredi (le 8) et évoque en parti ce vendredi noir qui a horrifié le monde entier. Si Indochine pensait créer l'événement avec son dernier album, 13, c'était sans compter sur les propos virulents de Nicola Sirkis concernant le Bataclan, dans les colonnes du Parisien. "Qu'il soit attendu comme ça, c'est irrationnel". Le leader du groupe français a déclaré ne plus "jamais vouloir retourner au Bataclan" et a jugé "ignoble" la réouverture de la salle parisienne après les attentats du 13 novembre.

Et d'ajouter: "On n'est pas beaucoup à le dire".

"J'ai joué deux ou trois fois au Bataclan, mais je ne me sens pas de rejouer dans cette salle, ni de revoir un concert là-bas", explique Nicola Sirkis. "Quelques jours après, il y a eu un lobbying des producteurs de spectacles tous réunis en conférence de presse alors qu'ils se détestent tous, raconte le chanteur d'Indochine. Mais là, ils étaient unis pour dire: 'Il faut que l'Etat nous aide.' J'ai trouvé ça abject", conclut-il à ce sujet. Je n'ai aucune légitimité à le dire, si ce n'est mon opinion et je l'assume. "C'est plutôt un lieu de respect et de mémoire". Des tubes, des concerts dans des stades remplis, une communauté de fans de plusieurs générations, le groupe de Nicola Sirkis continue de susciter "l'Indochinemania" depuis plus de 35 ans.

Recommande: