Espagne: manifestation massive pour l'indépendance de la Catalogne

12 Septembre, 2017, 14:54 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • La fête nationale de la Catalogne est célébrée le 11 septembre à 17 h 14 précises en référence au siège de Barcelone de 1714

Et ce lundi, le centre ensoleillé de Barcelone s'emplissait de milliers de manifestants de toutes générations, souvent porteurs du drapeau indépendantiste.

Cette démonstration de force est une bouffée d'oxygène pour le gouvernement catalan, qui cherche à réaffirmer la légitimité du scrutin alors que l'élaboration polémique des lois de rupture, en urgence et sans permettre à l'opposition de participer au débat, a jeté le trouble sur les garanties légales du référendum.

" On ne peut pas arrêter un peuple en mouvement ", peut-on lire sur une pancarte brandie bien haut au milieu de centaines d'esteladas, les drapeaux indépendantistes catalans, portés par des familles avec des jeunes enfants, des étudiants ou des retraités enthousiastes.

"L'organisation du référendum n'est pas une option".

Le 11 septembre, généralement appelé "fête nationale " ou "Diada", est le jour choisi par les Catalans pour célébrer leur identité régionale. Les marcheurs ont formé une croix de plus d'un kilomètre représentant les "X" que les indépendantistes comptent inscrire dans la case du "oui" au moment du vote du 1er octobre.

La tenue du référendum demeure une incertitude après l'arrêt de la Cour constitutionnelle rendu jeudi sur demande du chef du gouvernement, le conservateur Mariano Rajoy.

Chaîne humaine sur 400 km à travers la région, défilés dans cinq villes ou marée humaine à Barcelone: depuis 2012, ce rassemblement à l'occasion de la Fête de la Catalogne a mobilisé entre un demi-million et 1,8 million de personnes selon les années et les comptages.

"Je suis convaincu que le référendum aura bien lieu, des milliers et des milliers de personnes veulent voter, on ne peut pas bloquer ça", disait à l'AFP un fonctionnaire de 63 ans, Sever Salvador.

La semaine dernière, la justice a ouvert une enquête visant le président catalan et les membres de son gouvernement, pour déterminer s'ils ont commis les délits de "désobéissance", "prévarication" et "malversation de deniers publics".

La garde civile a aussi perquisitionné dans une imprimerie et dans les locaux d'un hebdomadaire local soupçonnés d'avoir participé à l'impression de bulletins de vote.

Si le vote est physiquement empêché, "nous appellerons tous les citoyens de Catalogne (.) à sortir (dans la rue), autant de fois qu'il le faudra", a-t-elle prévenu.

Recommande: