Quand Pierre Ménès s'affiche aux côtés de Valérie Pécresse — "TPMP"

12 Septembre, 2017, 17:54 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Valérie Pécresse lance son propre mouvement en opposition à Laurent Wauquiez

Catherine Asso, (3ème à droite), lors du lancement de Libres! Et pour cause, la présidente de la région Ile-de-France a inauguré, ce dimanche 10 septembre à Argenteuil, son propre mouvement politique qu'elle a nommé "Libres!". Un temps pressentie, Valérie Pécresse a finalement renoncé à la lutte. "On en a assez des rediffusions!", a-t-elle ajouté dans une allusion aux campagnes de Nicolas Sarkozy en 2012 puis à l'affrontement entre Jean-François Copé et François Fillon.

Mais pas question pourtant de s'extraire du parti Les Républicains.

"Rien ne serait pire que de repartir comme avant".

Et d'inviter " tous ceux qui ont été déçus par la droite et le centre " à rejoindre ce mouvement.

Elle a cependant affirmé qu'elle ne serait pas candidate à la présidence de LR.

Mais avant cela, 75 personnalités de droite, dont Florence Berthoud, présidente du groupe LR au Conseil de Paris, David Lisnard, maire de Cannes, Geoffroy Didier ou David Douillet, ont pris de l'avance et apporté dimanche leur soutien à Valérie Pécresse dans une tribune publiée dans le JDD.

" Nous appartenons aux différentes sensibilités de la droite".

Des élus qui plaident pour une droite " positive, ferme, sociale et réformatrice " et de se démarquer de la ligne droitière de Laurent Wauquiez.

Absent, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a salué à demi-mot cette initiative.

Et ses soutiens de distribuer les coups de griffes: " Nous sommes un parti de droite, de droite républicaine, mais de droite, et je m'étonne que certains s'étonnent qu'on soit de droite", a taclé Eric Ciotti.

Recommande: