Cher. L'ASN place une centrale nucléaire sous surveillance renforcée

13 Septembre, 2017, 13:20 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le directeur du site a été convoqué par le directeur général de l'ASN la semaine dernière afin de lui présenter un plan d'action après une inspection menée par l'ASN en avril

L'Autorité de sécurité nucléaire (ASN) annonce avoir mis sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher), mercredi 13 septembre.

Elle indique qu'en 2016, elle a constaté "une hausse du nombre d'événements significatifs (8 classés au niveau 1 de l'échelle INES), en particulier ceux ayant pour origine un défaut de surveillance dans la conduite des réacteurs".

La mise sous surveillance renforcée se traduira par des contrôles supplémentaires afin de vérifier la mise en oeuvre du plan d'action présenté par EDF. Le gendarme du nucléaire dit avoir relevé en 2016 "plusieurs défaillances de l'exploitant (EDF, ndlr) dans l'identification et l'analyse des conséquences des anomalies affectant certains équipements importants pour la sûreté".

Chez EDF, on fait valoir qu'un "plan d'action" a été soumis à l'ASN, qui l'a accepté, visant à "renforcer les processus et (qui) inclut des formations pour éviter les erreurs humaines".

L'autorité de sûreté nucléaire note "une dégradation dans la qualité des réponses qui lui sont fournies, ainsi qu'une réactivité insuffisante de l'exploitant" et une inspection des installations menée en avril dernier qui a révélé des carences dans la surveillance et l'entretien des installations. Le communique précise qu'une nouvelle inspection sera menée en 2018 pour "faire le bilan des dispositions spécifiquement prises par la centrale de Belleville à la suite de l'inspection d'avril 2017".

Recommande: