Christian Estrosi va lancer son propre mouvement politique

13 Septembre, 2017, 12:25 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le maire de Nice Christian Estrosi à Paris le 21 juillet 2017

Selon l'élu sudiste, "il y a un vide énorme entre qui se sont profondément radicalisés et une droite macroniste". Sans avoir rejoint Emmanuel Macrin, l'édile ne cache pas son opposition à la droite dure, menée par Laurent Wauquiez. Christian Estrosi a annoncé mardi soir la création d'un "mouvement d'élus locaux qui veulent se placer au-dessus de la mêlée", se situant "entre Les Républicains, et une droite macroniste", dans une interview accordée par le maire LR de Nice au Figarode ce mercredi matin. Il y a un comité de membres fondateurs d'une cinquantaine d'élus qui illustre la France dans sa diversité. Après le lancement dimanche de Libres!, le mouvement de Valérie Pécresse et les réflexions des Constructifs pour créer un nouveau parti "d'ici Noël", c'est désormais Christian Estrosi qui tente de sortir du bois. Même si le maire de Nice a d'ores et déjà annoncé qu'il ne voterait pas. "Mais je n'y trouve plus ce qui a constitué le fondement de mon engagement politique, le gaullisme, la volonté de privilégier son pays à son parti". "Nous nous lançons dans une nouvelle élection sans avoir tiré les leçons de ce qui nous a conduits aux échecs" de la présidentielle et des législatives.

"Nous continuons d'aller dans le mur en klaxonnant!", assure-t-il, craignant que sa famille donne l'image de se "transformer en secte" en cas de victoire de Laurent Wauquiez, le 17 décembre prochain: " est un ami.

L'amorce d'un divorce avec Les Républicains pour Christian Estrosi. Je me souviens d'ailleurs que nous étions deux à dénoncer le manque de dimension sociale dans le projet de François Fillon. Certains maires restent attachés aux Républicains, d'autres à La... Il a changé de discours.

Recommande: