Irma : 12 morts en Floride

13 Septembre, 2017, 10:09 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Des citoyens marchent dans un parc de maisons mobiles complètement rasé dans l'archipel des Keys

Alors que les habitants regagnaient enfin leur domicile et venaient constater les dégâts causés par l'ouragan Irma, le porte-parole des services d'urgence de la Floride (Florida Division of Emergency Management), Alberto Moscoso, a annoncé un nouveau bilan. Lundi, l'ouragan s'est déplacé vers le nord, apportant d'importantes pluies et des vents violents à Jacksonville, dans le nord de la Floride, puis dans les Etats de Géorgie et de Caroline du Sud.

À Cuba, où Irma est passé dans la nuit de vendredi à samedi, le premier bilan fait état de dix morts. Dans les Caraïbes, violemment touchées par Irma, le président français Emmanuel Macron s'est rendu sur l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, l'une des plus durement frappées par l'ouragan.

En Floride, l'ampleur des dégâts commençait seulement à émerger, mardi, dans l'archipel des Keys, une langue de terre souvent très étroite et n'émergeant qu'à peine de quelques mètres de l'eau.

Le gouverneur de la Floride a averti les 6,3 millions de personnes évacuées que le retour à la normale serait long, notamment en raison des dégâts subis par le réseau électrique, qui ont privé de courant plus de 6 millions de Floridiens.

La police de Miami a annoncé avoir arrêté 25 personnes pour pillage pendant et après le passage de l'ouragan.

Toitures arrachées, arbres déracinés, routes coupées, sont encore le lot commun de nombreuses localités de Floride. Lors de son passage, Irma aura provoqué, en tout, 55 morts dans la zone caribéenne.

Des Antilles françaises aux États-Unis, les sinistrés de l'ouragan Irma pansent leurs plaies. Je suis vraiment désolé, mais zéro.

" Depuis l'avion déjà j'ai vu des choses que je n'avais encore jamais vues auparavant".

Également en butte aux critiques sur le manque de moyens mis en oeuvre par son gouvernement, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson était attendu mardi dans les Caraïbes. "J'avais vu la guerre et d'autres catastrophes naturelles, mais jamais rien de tel. Tout est dévasté", a-t-il déclaré à la chaîne publique NOS.

Recommande: