Plus de 100 prisonniers dangereux évadés aux Iles Vierges britanniques — Ouragan Irma

13 Septembre, 2017, 19:20 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Les habitants d'Haïti rapportent des pénuries d’eau de nourriture et de médicaments et plusieurs dénoncent des actes de pillage

Outre la distribution d'abris d'urgence en kit, de rations alimentaires et d'eau, les militaires britanniques oeuvrent à rétablir les communications sur les Iles Vierges et à dégager la piste de l'aéroport pour permettre que l'aide continue à arriver.

Suite au passage de l'ouragan Irma, plus de 100 prisonniers se sont évadés d'une prison des Îles Vierges Britanniques.

Selon une information relayée par le quotidien Daily Telegraph, le gouvernement britannique estimerait que 60 prisonniers seraient toujours en fuite. Alan Duncan, secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères a reconnu devant le Parlement que l'ouragan Irma a causé "une menace sérieuse d'effondrement total de la loi et de l'ordre dans les Iles Vierges britanniques" en permettant à plus d'une centaine de détenus considérés comme dangereux de s'échapper de leur prison.

LIRE AUSSI Désarmer l'île, rouvrir les écoles. Les rumeurs ont rapidement été démenties par les autorités néerlandaises puis françaises: son mur d'enceinte a été endommagé par l'ouragan, mais les dégâts n'ont contribué à aucune évasion. "Nous sommes des gens résistants, mais (l'ouragan) nous a profondément frappés", a déclaré le Premier ministre, Orlando Smith, décrivant comme " critique " la situation dans les îles après le passage du super-ouragan. Une capitaine de gendarmerie de la partie française de Saint-Martin avait elle aussi propagé cette rumeur, avant de se rétracter. "Ils sont toujours en prison et nous avons envoyé des soldats pour prêter main forte", a affirmé Richard Oppelaar.

Comme la France et les Pays-Bas, le Royaume-Uni est pointé du doigt pour sa gestion de la catastrophe qui a fait au moins 40 morts aux Caraïbes et en Floride.

Recommande: