État de catastrophe naturelle pour la Floride — Irma

13 Septembre, 2017, 14:21 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Une rue de Saint Martin

Le gouvernement français a été accusé d'avoir tardé à envoyer secours et renforts policiers sur l'île, plongée dans le chaos après le passage de l'ouragan, et des membres de l'opposition ont réclamé une commission d'enquête parlementaire.

Pour noircir le tableau, la sécurité reste difficile à assurer, confiait vendredi soir à Saint-Martin le major Mertz. Il a également promis que "d'ici la fin de semaine dans tous les points sensibles" l'électricité serait restaurée, notant que "50% des foyers" ont retrouvé le téléphone. Des "tentes gonflables" seront livrées pour assurer des cours.

Un délégué interministériel a été nommé pour assurer la coordination de la reconstruction. Environ 85 tonnes de nourriture ont été acheminées, ainsi qu'un million de litres d'eau et 2.200 kg de médicaments.

Loin de ces images officielles, le président de la République était attendu de pied ferme sur l'île de Saint-Martin.

Air France a annoncé mardi la mise en place d'un vol supplémentaire jeudi entre Pointe-à-Pitre et Paris, en plus du vol quotidien, pour "renforcer le rapatriement des sinistrés". "La gestion de l'État français? On n'a pas du tout été soutenus", a-t-il estimé.

Une porte-parole de la gendarmerie a évoqué "23 arrestations depuis le 7 septembre", liées à des pillages.

Irma a fait au moins onze morts et plusieurs disparus dans les îles françaises, quatre dans la partie néerlandaise, selon le dernier bilan. Lundi 11 septembre, l'ouragan Irma a été requalifié en tempête tropicale après avoir atteint la Floride.

Dans le minuscule aéroport de Grand-Case, unique porte de sortie d'une île coupée du monde, seuls les habitants les plus fragiles - femmes enceintes, enfants, personnes âgées - étaient évacués à destination de la Guadeloupe voisine.

Retrouvez cet article sur Francetv infoLes informés.

Recommande: