La clémence, c'est fini, annonce le gouvernement — Evadés fiscaux

15 Septembre, 2017, 18:16 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Gérald Darmanin à la sortie du conseil des ministres le 14 septembre 2017

Les évadés fiscaux ne pourront bientôt plus régulariser leur situation en France à moindre frais. Le Service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), qui permettait depuis 2013 à ces derniers de régulariser leur situation avec des pénalités réduites, fermera au 31 décembre.

En quatre ans, cette cellule a remporté un franc succès puisque, comme le souligne Le Figaro, 50 000 demandes ont été déposées, ce qui représentait un retour dans l'Hexagone de plus de 32 milliards d'euros. "Ce bureau a eu son utilité, il ne l'a plus " a ainsi déclaré Gérald Darmanin. "Et il met en garde assez clairement celles et ceux qui n'ont pas estimé opportun de " rentrer dans le rang", en précisant que " les auteurs étant inventifs, la fraude fiscale passe par des moyens nouveaux ... avec " plus d'investissement dans des projets informatiques et technologiques " pour parvenir " au même niveau de sophistication technique que les fraudeurs eux-mêmes". Et de prévenir: "Nous n'allons plus nous contenter de simples déclarations". L'idée du gouvernement n'est évidemment pas de renoncer à la lutte contre la fraude fiscale.

M. Darmanin a ensuite évoqué l'évolution des moyens pour détecter et punir la fraude fiscale.

Gérard Darmanin veut lutter plus efficacement contre l'exil fiscal.

L'affaire devrait être plus aisée, grâce à l'entrée en vigueur prochaine de l'échange automatique d'informations bancaires. "Tout cela permet à l'État de récupérer des sommes dues, afin de mener les politiques publiques pour tous les Français" conclut-il. Mais attention, ne croyons pas que cette seule lutte permettra de combler nos déficits. C'est le ministre de l'Action et des comptes publics lui-même qui l'annonce, ce vendredi, dans un entretien au quotidien Libération. En juillet 2016, le secrétaire d'Etat au Budget de François Hollande, Christian Eckert, assurait déjà dans "les Echos" que le STDR "n'a [vait] pas vocation à durer éternellement".

Recommande: