Harry Dean Stanton (1926-2017) — DÉCÈS

16 Septembre, 2017, 16:33 | Auteur: Gerard Affre
  • Harry Dean Stanton star de Paris Texas est mort

Ces mots, choisis, plein d'émotion, sont ceux du réalisateur David Lynch qui a été l'un des premiers à réagir à la mort de l'acteur Harry Dean Stanton à l'âge de 91 ans.

Son interprétation magnétique d'un père amnésique dans le road-movie "Paris, Texas" valut à Wim Wenders la palme d'or cannoise en 1984.

De son rôle de gangster miteux dans Le Récidiviste à celui de mécanicien râleur dans Alien, le huitième passager, en passant par son portrait d'un faux évangéliste dans Le Malin, Harry Dean Stanton a joué les seconds rôles primordiaux de nombreux blockbusters hollywoodiens.

Ce fumeur trompe-la-mort a travaillé avec David Lynch ("Twin Peaks", "Sailor et Lula", "Une histoire vraie"), Martin Scorsese ("La dernière tentation du Christ"), ainsi qu'avec Francis Ford Coppola ("Coup de coeur", "Le Parrain"). De 2006 à 2010, il avait interprété avec brio le rôle d'un chef de secte mormon dans la série Big love.

L'une de ses toutes dernières apparitions à l'écran, "Lucky", le voyage spirituel d'un athée avec David Lynch, sortira fin septembre aux Etats-Unis puis en fin d'année en Suisse.

"Le magnifique Harry Dean Stanton nous a quittés", a écrit le cinéaste dans une déclaration. Tout le monde l'aimait. C'était un excellent acteur (même au-delà d'excellent) et c'était une très belle personne. "(.) Tu vas vraiment nous manquer". Il incarnait "la définition du cool", a écrit pour sa part la comédienne Olivia Wilde sur Twitter.

Né le 14 juillet 1926, il avait entamé sa carrière à Hollywood en 1957.

Pendant la Seconde guerre mondiale, il sert comme cuistot sur un navire de la Marine dans le Pacifique pendant la bataille d'Okinawa. "La plupart des acteurs n'ont pas eu cette expérience", confia-t-il un jour. Selon ce que son agent John S. Kelly a rapporté à l'Associated Press, il serait décédé de causes naturelles dans un hôpital de Los Angeles.

Il enchaîne alors une centaine de rôles dans des mauvais westerns et des intrigues policières, principalement pour la télévision. Avec ses pommettes saillantes et ses yeux cernés, il se retrouve cantonné à des rôles de sale type jusqu'en 1966, quand Jack Nicholson lui offre le premier rôle de son western L'ouragan de la vengeance. Désormais, il alternera les rôles alimentaires et les personnages plus subtils, sans jamais se lasser de ce métier qu'il avait embrassé par passion. Il allait partager lors du tournage des scène d'anthologie avec l'actrice Nastassja Kinski.

Recommande: