Les quatre premières mesures phares du Plan Climat de Hulot

18 Septembre, 2017, 11:53 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Plan climat

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, profite aussi de cet entretien pour réaffirmer l'alignement à venir de la fiscalité du diesel sur l'essence.

Dans un entretien à Libération, le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot dévoile quatre mesures de son plan climat. En juillet, il avait annoncé les grandes lignes de son plan climat sans véritables éléments concrets.

Le "paquet solidarité climatique", présenté par Nicolas Hulot dans les colonnes du quotidien, est principalement composé d'aides accordées aux personnes aux revenus les plus modestes désireuses de lutter contre le changement climatique.

Pour les ménages non imposables, cette prime sera doublée, pour être portée à 2 000 euros, et concernera, dans le cas du diesel, les véhicules antérieurs à 2006. "Et pour tous ceux qui souhaitent passer à l'électrique, la prime à la conversion sera de 2 500 euros et s'ajoutera au bonus dont le montant est maintenu à 6 000 euros". A partir de 2018, tous les propriétaires d'un véhicule essence d'avant 1997 ou diesel d'avant 2001 et qui achètent un véhicule neuf (ou d'occasion) muni d'une vignette Crit'Air 0,1 ou 2 pourront bénéficier de la prime à la conversion.

D'abord, le " chèque énergie ", dispositif déjà expérimenté dans quatre départements: celui-ci sera étendu à toute la France. "Il devrait permettre d'aider 4 millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d'énergie". Il sera revalorisé à 200 euros par an en moyenne à partir de 2019.

En 2019, le crédit d'impôt pour la transition énergétique sera " transformé en prime, versée dès que les travaux seront achevés ". Désormais "le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an", a confié le ministre. Elle concerne le crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite), qui "permet de financer notamment des travaux d'isolation dans les logements", précise le ministre.

La dernière mesure annoncée par Nicolas Hulot: les "certificats d'économie d'énergie".

Enfin, un coup de pouce sera donné aux " ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur.

Recommande: