Le chef de mission du FMI anime une conférence de presse, mardi

20 Septembre, 2017, 11:36 | Auteur: Nathanaël Gerin

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a séjourné au Sénégal, dans le cadre de la cinquième revue de l'instrument de soutien à la politique économique approuvé en Juin 2015, et dont les délibérations du conseil d'administration sont provisoirement programmées pour décembre 2017. Si le ration de la dette n'est pas stabilisée, le Sénégal risque de ne pouvoir continuer à s'endetter dans les prochaines années pour prendre en charge des questions essentielles comme l'éducation ou la santé. "L'assainissement budgétaire doit se poursuivre", a souhaité M. Mansoor. C'est ainsi que le Fmi préconise la poursuite de "l'assainissement budgétaire ". Il faut seulement des progrès t des améliorations dans la qualité des dépenses et les réorientations des dépenses du PSE " a indiqué M. Mansoor.

Par ailleurs, cela nécessiterait " la mobilisation de recettes intérieures, en particulier la suppression progressive des exonérations à faible incidence socio économique, la réduction des projets d'investissement financés sur ressources propres et qui n'ont pas été évalués par la banque intégrée de projets, ainsi qu'une stricte limitation des financements nets du trésor aux opérations budgétaires de l'année en cours ". A cette occasion, la mission a salué la détermination des autorités en vue d'éliminer les besoins de financement en sus du déficit budgétaire, au moyen de la restructuration de la Poste, la mise en œuvre des réformes du Fonds national de retraite et l'application des règles budgétaires dans la gestion des comptes de dépôts.

"Toujours dans un souci de précision, le FMI a a soutenu qu'il partage les objectifs du gouvernement sénégalais".

Toutefois, le Fmi se félicite du taux de croissance projeté au-dessus de 6 % et le maintien de l'inflation aux alentours de 2 %. "Le Gouvernement est invité à opérer des réformes afin de ramener la dette au niveau où elle était en 2014", écrit le journal.

Par contre, la mise en oeuvre du programme appuyé par l'ISPE, les services du Fmi l'ont jugée globalement " satisfaisante ".

Recommande: