Wall Street termine en ordre dispersé après la Fed

21 Septembre, 2017, 00:53 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Wall Street: Le Dow Jones réalise sa meilleure semaine avant la Fed

Wall Street a terminé en hausse lundi, dans l'attente de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale qui débutera demain mardi et se terminera le lendemain.

Ils pourraient aussi être attentifs ce mardi au discours du Donald Trump lors de l'Assemblée générale des Nations unies, dans lequel le président américain pourrait aborder le dossier nord-coréen. À Francfort, le Dax cède 0,17% et à Londres, le FTSE est pratiquement stable (+0,07%).

En Europe, la séance est tout aussi peu animée, le Stoxx 600 reculant au même moment de 0,09%.

La banque centrale américaine a préparé les esprits des investisseurs depuis plusieurs semaines: si une hausse de taux semble exclue, le marché s'attend à ce que la Fed annonce qu'elle commencera à réduire son énorme bilan dans les semaines à venir.

Sur le front des statistiques, l'agenda de la journée sera marqué par la publication à 09h00 GMT de l'indice allemand ZEW du sentiment des investisseurs pour le mois de septembre et par les chiffres des mises en chantier et permis de construire aux Etats-Unis (12h30 GMT).

Vivendi a pris 1,32% après le relèvement de la recommandation de HSBC, la banque britannique étant passée à l'achat sur la valeur en soulignant les perspectives d'amélioration des résultats et de clarification de la stratégie d'acquisition du groupe.

Autre secteur en retrait, celui des ressources de base (-0,22%) avec notamment à Paris un recul de 1,6% pour ArcelorMittal, le plus net repli du CAC.

Sur le marché des changes, l'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, recule de 0,24%. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,08% à 2.508,78 points après un nouveau record à 2.508,85 et le Nasdaq Composite prend 0,06% à 6.465,26 points.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut reculent légèrement malgré les signaux venus de l'Irak et de l'Arabie saoudite pointant vers une réduction de leur production afin de désengorger le marché.

"Sa décision de politique monétaire, ses prévisions trimestrielles sur les taux, la croissance et l'inflation, ainsi que la conférence de presse de Janet Yellen", présidente de la banque centrale américaine, "tout cela sera au centre de l'attention", a-t-il énuméré.

Recommande: