Edouard Philippe dévoile un plan d'investissement de 57 milliards d'euros — France

25 Septembre, 2017, 17:59 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • FRANCE UN PLAN D'INVESTISSEMENT DE 57 MILLIARDS D'EUROSFRANCE UN PLAN D'INVESTISSEMENT DE 57 MILLIARDS D'EUROS

Transition écologique, transition vers le numérique. Élaboré par l'économiste Jean Pisani-Ferry, l'homme derrière le programme présidentiel d'Emmanuel Macron, ce plan quinquennal doit permettre d'"amplifier l'effet des réformes économiques, fiscales, et sociales" du gouvernement, a souligné Édouard Philippe. Deux ans plus tard était annoncé un "PIA 3" à 10 milliards d'euros, resté jusqu'à présent à l'état de projet: il sera finalement mené à bien dans le cadre du "grand plan" macroniste.

Dans le détail, 20 milliards d'euros seront dévolus à la transition écologique, érigée comme priorité du gouvernement. "C'est la continuité du plan climat qui a été présenté par le ministre d'État, Nicolas Hulot, au début du mois de juillet dernier", a observé le Premier ministre. Sur ce montant, 9 milliards devront permettre d' "amplifier l'effort de rénovation thermique des bâtiments", et 7 milliards d'euros de " développer les énergies renouvelables", selon le rapport. "Au total, ce sont donc 57 milliards d'euros que nous engagerons, grâce à la mobilisation des budgets des ministères qui vont accorder plus de priorités à ces dépenses d'investissement, grâce au financement du troisième programme pour les investissements d'avenir et grâce à la mobilisation exceptionnelle de la Caisse des dépôts et consignations et de la Banque européenne d'investissement" a-t-il poursuivi.

Autre priorité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe: la formation.

Seconde prioritité, la formation professionnelle s'inscrit pour 15 milliards d'euros afin de former " un million de chômeurs faiblement qualifiés et un million de jeunes décrocheurs". "On réinsère dans l'emploi 300.000 personnes" détaille-t-il tout en disant "espérer plus". 13 mrds€ - dont 5 à l'agriculture - bénéficieront à "l'innovation et à la compétitivité" pour "accélérer l'adaptation des outils et le changement des pratiques.mieux intégrer la réponse aux défis climatiques.renforcer la compétitivité des différentes filières".

Par ailleurs, 9 milliards d'euros iront à la transformation numérique de l'action publique, notamment "pour économiser dans le fonctionnement de la machine de l'État".

Recommande: