Vaccin contre la grippe : la campagne 2017 est lancée

05 Octobre, 2017, 11:17 | Auteur: Djeferson Maurice
  • France 3 Alpes

Après avoir choisi ici Barbès pour gérer l'ensemble de sa communication promotionnelle et relationnelle, l'Assurance Maladie inaugure son nouveau registre visuel et ses nouveaux codes de langage à l'occasion de la campagne de vaccination contre la grippe. La vaccination est le meilleur moyen d'éviter cette maladie, en combinaison avec les gestes d'hygiène (lavage des mains, limitation des contacts par les malades, port de masque, etc.), rappelle la campagne. Les assurés pouvant se faire vaccinés par le pharmacien sont l es personnes adultes pour lesquelles le vaccin est gratuit et qui ont déjà été vaccinées au cours des trois dernières années, à l'exception des femmes enceintes. Comme à l'habitude, les personnes les plus à risque recevront chez-elles un bon de vaccination les incitant à se rendre au plus tôt chez le médecin pour se faire vacciner contre le virus.

"J'enjoins les professionnels de santé à adopter une conduite exemplaire. Si cet appel à la mobilisation n'aboutit pas (...), nous réfléchirons à des mesures plus incitatives, voire coercitives ". "Il est indispensable que nous montions leur taux de couverture vaccinale", a déclaré la ministre, alors qu'en moyenne seul un quart d'entre eux se fait vacciner contre la grippe.

Pour la première fois, les pharmaciens de deux régions (Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine) sont également autorisés, à titre expérimental, à administrer le vaccin contre la grippe (sauf pour les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et ceux qui se font vacciner pour la première fois).

L'épidémie de l'an dernier a rappelé la gravité de cette pathologie dont la survenue et la dangerosité restent imprévisibles.

La composition du vaccin est modifiée chaque année en fonction de l'évolution des souches du virus en circulation, suivant les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). À cette occasion, l'Assurance Maladie envoie une invitation et un bon de prise en charge aux personnes à risque, afin de les inciter à franchir le pas en retirant gratuitement le vaccin en pharmacie. Si nous atteignons seulement les deux tiers, nous pourrions sauver 3 000 vies supplémentaires.

Recommande: