Trois organismes internationaux lancent un appel aux acteurs politiques — Togo

07 Octobre, 2017, 10:12 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Faure Gnassingb

Pour elles, l'adoption du projet de loi constitutionnelle qui vise à modifier "les articles pertinents" de la Constitution togolaise est "une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l'Ouest".

Ces trois organisations appellent le gouvernement de Faure Gnassingbé à " fixer une date pour l'organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle ".

Mercredi, la CEDEAO, l'Ua et l'Unowas ont rendu public un communiqué conjoint qui invite les acteurs politiques au référendum et à la retenue.

Lors de ce nouveau round dans le bras de fer qui oppose pouvoir et opposition depuis le 19 août, les exigences de l'opposition sont restées les mêmes: un retour à la Constitution de 1992 dans sa version originelle, le vote de la diaspora, la libération des personnes arrêtées lors des différentes manifestations et pour certains, le départ du chef de l'État.

Elle réclame notamment le retour à la Constitution de 1992, qui prévoyait un maximum de deux mandats présidentiels mais qui a été modifiée à plusieurs reprises.

La CEDEAO, l'UA et l'UNOWAS ont ainsi lancé un appel en direction de tous les acteurs politiques du pays, les invitant à poursuivre le dialogue sur cette question de manière pacifique, afin de préserver la paix et la cohésion dans le pays.

Rappelons que hier des populations ont encore manifesté dans les rues togolaises dans le cadre de ces réformes.

Recommande: