Christian Estrosi a lancé son nouveau mouvement La France audacieuse

11 Octobre, 2017, 17:12 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Publiéle 9 octobre 2017 Par La rédaction

"La France et les partis politiques sont confrontés à un défi: celui de la représentativité", or, "aucun représentant d'un exécutif communal ne peut désormais participer directement à l'élaboration de la loi ou au contrôle gouvernemental", regrettent les édiles qui font écho à la fin du cumul des mandats.

La droite française continue de voir au-delà des Républicains.

Christian Estrosi, le maire LR de Nice (Alpes-Maritime), lance mardi 10 octobre 2017 un nouveau mouvement politique, "La France audacieuse".

Autour du Niçois, les premiers magistrats des villes de Châteauroux (Gilles Averous, LR), Toulouse (Jean-Luc Moudenc, LR), Reims (Arnaud Robinet, LR), Mulhouse (Jean Rottner, LR) ou encore Le Havre (Luc Lemonnier, LR) ont notamment rejoint le Comité directeur des maires fondateurs de " La France audacieuse ".

" Faire entendre la voix des territoires " dans le débat national mais aussi, dixit Estrosi, de s'adresser à " cet électorat de la droite et du centre qui se sent laissé pour compte ", insiste l'élu. "Nous sommes convaincus que la suite de la recomposition politique de notre pays ne viendra plus des appareils mais de nos territoires", assurait-il hier soir, après avoir lu la charte du mouvement.

"2 vice-présidente (UDI) de la région PACA et maire d'Embrun, Chantal Eymeoud, précise que le mouvement est divisé en " trois collèges: citoyens, maires et élus territoriaux ", afin de " se laisser la parole à tous. Derrière lui, une cinquantaine d'élus locaux, dont deux de Normandie.

Recommande: