Scoliose : au CHU d'Amiens, un robot aide les chirurgiens

11 Octobre, 2017, 19:21 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Première mondiale au CHU d'Amiens : une opération robotisée sur la colonne vertébrale d'un enfant vient d'être réalisée

Louis âgé de 6 ans est atteint d'une scoliose grave. Les médecins François Derrousen, Richard Gouron et Michel Lefranc ainsi que leurs équipes, composées d'une quinzaine de personnes, se sont entraînés pendant un an sur un mannequin, sur lequel avait été reproduit la colonne vertébrale du petit garçon.

" Il s'agit de deux premières en une". Réalisée le 28 septembre dernier, celle-ci a consisté en une chirurgie robotisée sur la colonne vertébrale d'un enfant, à partir d'exercices de simulation intégrale sur impression 3D. "L'objectif était de lui permettre de s'asseoir, ce qui lui était impossible ", explique le docteur François Deroussen, chirurgien en orthopédie pédiatrique.

Les services de chirurgie de l'enfant et de neurochirurgie du CHU d'Amiens ont mené avec succès une chirurgie robotisée sur la colonne vertébrale d'un enfant grâce à des exercices de simulation intégrale sur impression 3D avec SimUSanté®, selon les informations révélées par le communiqué du CHU d'Amiens.

Des tiges de croissance ont été posées sur le rachis de l'enfant, et sa stabilité est assurée grâce aux vis ilio-sacrées, qui permettent d'éviter de bloquer certaines vertèbres qui peuvent encore grandir. "La pose des vis de sept millimètres de diamètre dans un couloir osseux de huit millimètres à proximité des racines nerveuses reste très complexe et rare, elles sont volumineuses au regard de la petite taille des os de l'enfant", a expliqué Richard Gouron, le chef de service de chirurgie de l'enfant cité par France Bleu. Ils ont pour cela intégralement répété dans un centre de simulation nommé " SimUsanté", une autre première mondiale. "Les difficultés de l'opération et sa potentielle longue durée ont pu être levées pour la première fois pour ce type de chirurgie, avec l'aide du robot ROSA® et après avoir été appréhendée plusieurs fois en simulation", indique l'hôpital. "La perspective de formalisation d'un protocole pourrait bientôt permettre à d'autres centres cette prise en charge de leurs patients, et d'être formés à ces techniques à SimUsanté", ajoute le CHU d'Amiens. Cette position lui était interdite depuis six mois en raison de la scoliose dont il souffre, conséquence de son amyotrophie spinale.

Le robot Rosa n'a bien sur pas effectué l'ensemble de l'opération mais a tout de même participé à l'une des phases les plus sensibles, soit la pose de vis ilio-sacrées. Par conséquent, suite à ce succès, quatre jeunes patients ont d'ores et déjà été programmés pour bénéficier au CHU Amiens-Picardie de ce nouveau type de chirurgie.

Recommande: