Les organisateurs du référendum d'indépendance menacés d'arrestation — Kurdistan irakien

12 Octobre, 2017, 15:22 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Irak : la Cour suprême

À la demande du gouvernement, un tribunal de Bagdad a ordonné l'arrestation de trois membres de la Commission d'organisation de cette consultation (dont le président Hendren Saleh), a indiqué à l'AFP le porte-parole du Conseil supérieur de la magistrature, Abdel Sattar al-Bireqdar. "La Cour suprême estime qu'elle n'a pas la compétence pour donner un avis et une décision en réponse à la lettre du Parlement et que d'autres autorités sont compétentes dans ce domaine", poursuit-il, sans toutefois préciser quelles sont ces autorités. Cette décision a été rendue après que la justice a été saisie par le Conseil de la sécurité nationale, présidé par le Premier ministre irakien Haider al-Abadi et où siègent plusieurs ministres, a-t-il précisé le porte-parole. Mais le gouvernement de la région autonome n'en n'avait pas tenu compte et avait maintenu le référendum du 25 septembre.

Deux semaines après la victoire du "oui" au référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien - une consultation jugée illégale par le pouvoir central - les organisateurs du scrutin sont menacés d'arrestation. Elle empêche de fait les trois responsables kurdes, qui avaient effectué de nombreuses navettes pour rencontrer des responsables à Baghdad à l'approche du référendum, de circuler dans les provinces irakiennes, hors des trois gouvernorats de la région autonome.

Recommande: