"L'Etat du Sénégal ne respecte pas l'immunité parlementaire de Khalifa Sall" — Me Seydou Diagne

12 Octobre, 2017, 16:06 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Non écoutés par la Justice sénégalaise les avocats de Khalifa Sall décident d’internationaliser le combat

On le garde en prison en violation de tous ses droits. Face aux journalistes, les robes noires ont justifié cette décision par l'entêtement des autorités judiciaires à garder dans les liens de la détention leur client, alors que ce dernier est sous la couverture d'une immunité parlementaire depuis la proclamation des résultats définitifs des élections législatives par le Conseil constitutionnel. On a saisi la cour de la CEDEAO mais aussi d'autres juridictions avec lesquelles le Sénégal a signé des traités. Ils veulent le juger alors qu'il est député et un député avec une immunité parlementaire ne doit pas être poursuivi.

"Nous avons suffisamment expliqué aux acteurs de la justice sénégalaise toutes les justifications valables qui interdisent ces mesures de coercition contre Khalifa Sall".

Sur sa lancée, l'adjointe de Khalifa Sall martèle "nous allons mettre en place différentes formes de lutte pour libérer Khalifa Sall qui est un otage politique. Mais nous avons fait des procédures qui ont permis à Khalifa Sall de confectionner une liste et de le faire élire député à l'Assemblée nationale du Sénégal, même si on a violé son droit de vote".

Recommande: