Nucléaire : feu d'artifice de Greenpeace à la centrale de Cattenom

12 Octobre, 2017, 09:47 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Greenpeace. Des militants interpellés sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom

Pour dénoncer des failles dans la protection des sites nucléaires, des militants de Greenpeace se sont introduits tôt ce jeudi matin dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Cattenom, à une quarantaine de kilomètres au nord de Metz (Metz). Une action pour interpeller l'opinion publique sur le risque nucléaire face à des actes malveillants, indique un communiqué de Greenpeace France.

EDF a de son côté annoncé sur Twitter que les militants avaient été "stoppés par les gendarmes" et n'avaient pas accédé "à la zone nucléaire", précisant que leur intrusion n'avait pas eu d'impact "sur la sûreté des installations". Pas d'accès à la zone nucléaire. "L'objectif est de marquer les esprits, montrer que c'est extrêmement fragile, accessible", a déclaré à France Info Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire chez Greenpeace. Ils y ont déclenché un feu dartifice, à proximité de la piscine dentreposage du combustible usé.

Cette action intervient deux jours après la parution d'un rapport explosif d'experts mandaté par GreenPeace.

Plus d'informations à venir sur BFMTV.com dans quelques instants. EDF a immédiatement rejeté ces accusations, assurant que les centrales françaises étaient "sûres, bien surveillées et très bien protégées".

Recommande: