Le gouvernement dévoile son plan de lutte sur les déserts médicaux

13 Octobre, 2017, 16:34 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Déserts médicaux le gouvernement dévoile son plan de lutte vendredi

La pénurie de médecins est bien réelle dans certaines régions. Pour lutter contre les déserts médicaux, le Premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, étaient en déplacement ce matin dans le Limousin. Un peu plus de 8% de la population vit dans l'une des 9 000 communes manquant de généralistes, soit environ 5,3 millions d'habitants, selon les chiffres du gouvernement, qui prévoit d'affecter 200 millions d'euros en cinq ans au règlement de ce problème.

La France n'a jamais compté autant de médecins (plus de 215.000 en 2015) mais la profession, vieillissante et mal répartie, peine à se renouveler, en particulier chez les généralistes libéraux.

Agnès Buzyn a déjà fait savoir qu'elle ne toucherait pas à la libre installation des médecins, même si de nombreux élus réclament des mesures contraignantes. Le gouvernement veut en revanche doubler les maisons de santé pluri-professionnelles, ces établissements qui regroupent plusieurs spécialités - il y en avait 910 en France en mars 2017.

Au développement des maisons de santé s'ajoutera ainsi celui de la télémédecine ou encore des "pratiques avancées entre professionnels" (infirmiers réalisant des actes médicaux par exemple).

La suppression du numerus clausus, c'est à dire le nombre limite d'étudiants acceptés en deuxième année de médecine, n'est apparemment pas à l'ordre du jour.

Les médecins hospitaliers ou libéraux devraient également pouvoir se détacher "dans les zones désertifiées".

Recommande: