Une tasse de thé peut contenir jusqu'à 17 pesticides

07 Novembre, 2017, 17:23 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Une tasse de thé peut contenir jusqu’à 17 sortes de pesticides

C'est en tout cas ce que met en lumière une étude de "60 Millions de consommateurs" qui a trouvé de nombreux produits toxiques pour la santé dans nos feuilles de thé consommées.

L'association a analysé 16 thés noirs et 10 thé verts de différentes marques et s'est rendue compte que tous sans exception contenaient des pesticides.

Interrogé par Europe 1, le rédacteur en chef du magazine accusateur tend à nuancer ces résultats, affirmant que les quantités de pesticides détectées sont souvent " faibles ", et la plupart du temps " inférieures aux limites autorisées ".

Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde.

Deux Français sur trois boivent du thé.

Aussi, "lors de la récolte, si le thé est mal trié, des mauvaises herbes peuvent rester parmi les feuilles et sécréter ces substances alcalogènes qui sont cancérigènes pour l'homme", a expliqué Patricia Chairopoulos, l'une des journalistes en charge de l'enquête. La marque Kusmi Tea s'était déjà faite épinglée en janvier 2017 pour la présence d'alcaloïde dans ses infusions à la camomille, et s'était vue dans l'obligation de retirer ce produit du marché. Cette contamination s'expliquerait par la particularité de traitement des feuilles de thé: pour ne pas entacher leur saveur, le thé n'est jamais nettoyé après récolte.

Absence de réglementation. Mais les scientifiques ont également repéré certains métaux réputés nocifs pour la santé, comme l'arsenic ou le mercure. "Le problème que nous dénonçons, c'est qu'il n'y a pas d'encadrement réglementaire pour ces alcaloïdes, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de valeur limite".

Lorsque vous buvez une tasse de thé, cette dernière contient peut-être des résidus de pesticides. Les thés bio inclus, même s'ils en contiendraient moins selon l'enquête.

Plusieurs spécialistes conseillent notamment de changer régulièrement de marque de thé pour éviter une absorption trop importante de certaines substances dangereuses.

Recommande: