Le contrôle renforcé des chômeurs aurait abouti à peu de radiations

09 Novembre, 2017, 12:22 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • EcoDigest									
					
								5,6 %			
				Seuls 5,6 % des chômeurs contrôlés peuvent être qualifiés de
profiteurs

Les chiffres devraient mettre fin à bien des débats.

Selon une enquête du quotidien " Les Échos ", 14 % de chômeurs ont été radiés par Pôle emploi, suite à 270 000 contrôles sur la recherche effective d'emploi. Mais, sur cette part, "seuls 40% étaient indemnisés par l'Unedic et 23% relevaient du régime de solidarité, tandis que 36% ne touchaient plus rien", selon nos confrères.

Les personnes inscrites à Pôle emploi ont pour obligation d'accomplir des " actes positifs et répétés en vue de retrouver un emploi, de créer ou de reprendre une entreprise ". Le tabou, pourtant, est vite tombé au point que le conseil d'administration de Pôle emploi a approuvé en mai 2015 à la quasi-unanimité la généralisation de ces contrôles, dans la foulée du résultat jugé satisfaisant des expérimentations menées en Paca, Poitou-Charentes et Franche-Comté.

86% des chômeurs recherchent activement un emploi.

À ce jour, 270 000 chômeurs ont été contrôlés à un rythme de 12 000 par mois en, moyenne. Le panel est alimenté à hauteur de 60 % de manière ciblée (un demandeur d'emploi six mois après une sortie de formation par exemple), d'un tiers de manière aléatoire et le reste sur signalement.

Sur les 34 personnes restantes, avec qui un conseiller a pris contact, 20 ont pu également démontrer qu'elles étaient dans les règles ou ont été remobilisées grâce à un accompagnement renforcé. Seulement 14 avaient fait l'objet de radiations avec suspension des droits pendant 15 jours.

Recommande: